Le resserrement des règles hypothécaires affecte les Québécois

Hugo Joncas . les affaires.com . 22-01-2013

Tags : Immobilier, SCHL

Le resserrement des règles de financement hypothécaire a grandement affecté les acheteurs de maisons québécois.
À Montréal, un acheteur sur cinq a même dû se tourner vers une maison moins chère. Et le resserrement des règles fera diminuer les ventes et stagner les prix en 2013, prévoit la Fédération des chambres immobilières du Québec.
Léger Marketing a présenté son sondage en marge d’un événement de la Fédération des chambres immobilières du Québec, le 22 janvier.
Selon l’enquête, 16 % des Québécois ayant acheté une maison avec une hypothèque depuis octobre 2011 ont été obligés de «revoir la valeur de la propriété» qu’ils désiraient acheter, à cause de la réduction de la période maximale d’amortissement décrétée par le fédéral, de 30 à 25 ans, pour des prêts assurés par la Société canadienne d'hypothèques et de logement. La proportion atteint 19 % à Montréal.
«Nos chiffres démontrent que oui, ces acheteurs ont dû acquérir une propriété moins chère à cause de cette mesure», dit Christian Bourque, vice-président de Léger Marketing.
En outre, 32 % des Québécois ayant acheté une maison depuis octobre 2010 ont opté pour un amortissement sur 30 ans de leur hypothèque. À Montréal, cette proportion est encore plus élevée, à 38 %. Elle n'était que de 29 % en 2011.
Stagnation des prix en 2013
Stagnation des prix en 2013

En outre, le marché immobilier connaîtra une «perte de vitesse» et les prix stagneront en 2013, prévoit la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), en grande partie à cause de ce resserrement des règles fédérales, décrétées par le ministre des Finances Jim Flaherty en juin.
La Fédération prévoit un nombre de transactions en baisse de 4 % au Québec en 2013. Quant aux prix, ils stagneront. La FCIQ, qui regroupe la plupart des courtiers de la province, prévoit une hausse du prix médian des maisons unifamiliales de 2 %, soit tout juste la cible d’inflation de la Banque du Canada. C’est donc une hausse nulle que prévoit l’économiste en chef, Paul Cardinal.
Le marché de la copropriété dans la région montréalaise sera plus morose. La FCIQ prévoit une hausse de seulement 1 % du prix des unités dans la métropole, soit une baisse par rapport à l’inflation.
«Il apparaît de plus en plus probable que le rythme de construction actuel entraînera une offre excédentaire de copropriétés», dit Paul Cardinal. Pour lui, c’est un revirement de situation : «Je n’étais pas nécessairement de cet avis il y a quelques mois, avant le resserrement des règles de financement hypothécaire.»

SOURCES:

Le resserrement des règles hypothécaires affecte les Québécois

Hugo Joncas . les affaires.com . 22-01-2013

Tags : Immobilier, SCHL

VOICI LE LIEN COURRIEL: http://www.lesaffaires.com/imprimer/mes-finances/immobilier/le-resserrement-des-regles-hypothecaires-affecte-les-quebecois--/553402

Par

Laissez-nous un commentaire