Maisons de prestige à Québec: un marché en plein essor

Publié le 01 mai 2013 à 05h00 | Mis à jour le 01 mai 2013 à 08h13

Maisons de prestige à Québec: un marché en plein essor

Sur la rue de l'Anse dans le secteur... (Photo fournie par RE/Max Fortier, Delage)

Sur la rue de l'Anse dans le secteur Sillery, cette résidence de prestige est à vous pour 2,4 millions $.

Photo fournie par RE/Max Fortier, Delage

 

(Québec) Le marché de la revente de maisons de prestige est en pleine croissance à Québec. L'an dernier, 20 maisons de plus de 1 million $ ont trouvé preneur dans la région métropolitaine. Un record.

Les données compilées par la Chambre immobilière de Québec à la demande du Soleil révèlent que le nombre de transactions a atteint son sommet en 2012 dans la région. En 2011, seulement six ventes de maisons de plus de 1 million $ avaient été observées comparativement à 13 en 2010.

Et rien ne semble arrêter cet élan. Entre le 1er janvier et le 31 mars, quatre transactions millionnaires ont été notées dans la capitale.

En février dernier, un Torontois n'a d'ailleurs pas hésité à déplier 2,6 millions $ pour mettre la main sur la maison historique Cirice-Têtu de l'avenue Sainte-Geneviève, située dans le Vieux-Québec, à deux pas du Château Frontenac.

 

Cette transaction se voulait la deuxième plus importante à survenir dans le secteur résidentiel dans la région de Québec. En 2010, un couple montréalais avait acheté une résidence de prestige de Lac-Saint-Joseph pour la rondelette somme de 2,925 millions $.

«Des ventes de maisons à plus d'un million de dollars, c'est courant à Québec», signale l'agente immobilière Lorraine Demers de la bannière RE/Max Fortier, Delage.

Mardi, Mme Demers comptait parmi ses mandats plus de 18 résidences estimées à plus d'un million de dollars. La maison la plus chère dans son portefeuille: un domaine avec plage privée à Fossambault-sur-le-Lac offert à 4,7 millions $.

Mais qui achète ces résidences? Généralement des professionnels, des cadres de grandes entreprises et des entrepreneurs, indiqueMme Demers, ajoutant que les clients potentiels posent «beaucoup de questions» ces temps-ci afin de réaliser un achat judicieux.

De nombreux acheteurs, avec la faiblesse des taux d'intérêt, préfèrent d'ailleurs acheter une résidence de prestige plutôt que d'investir leur argent dans des placements obligataires. L'immobilier offrant parfois des rendements surprenants au fil du temps.

À la Chambre immobilière, on soutient que la bonne tenue de l'économie de Québec ces dernières années ainsi que la vigueur du marché du travail ont aussi eu leurs effets sur le marché immobilier. «Une économie qui va bien a aussi une incidence sur les prix de vente de maisons», rappelle la présidente Gina Gaudreault.

Chemin faisant, plusieurs résidences de Québec qui valaient 800 000 $ il y a trois ans ont vu leur évaluation foncière franchir le cap du million de dollars lors du dévoilement du dernier rôle en janvier dernier par la Ville de Québec.

Condos de luxe

La construction d'immeubles à condos de luxe a aussi un impact sur le marché. Il n'est d'ailleurs pas rare de retrouver par les temps qui courent des penthouses neufs à plus d'un million de dollars à Québec. C'est notamment le cas dans la deuxième tour du complexe Jules-Dallaire situé sur le boulevard Laurier.

voir la suite sur le lien suivant: http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201304/30/01-4646186-maisons-de-prestige-a-quebec-un-marche-en-plein-essor.php

Par

Laissez-nous un commentaire